La guerre des clans
Bienvenue dans la Grande Forêt !
Rejoins ton clan, vit ta vie avec tes amours et tes amis, mais surtout protège ton, à n'importe quel prix...

La guerre des clans

Depuis des générations, quatre clans vivent dans la forêt... En êtes-vous certain qu'il n'y en avait pas un cinquième ?
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une amitié vient de se liée [PV : Souvenir Hanté]

Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Utopique

avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 21
Localisation : Ici

Pièce d'identité du félin
Age: 24
Puf: Utop'
Famille:

MessageSujet: Une amitié vient de se liée [PV : Souvenir Hanté]    Mer 24 Aoû - 20:48

Une amitié vient de ce liée


L'amitié
C'est sacrée
Une amitié
C'est être aimé
Il ne faut pas la gâchée
Car l'amitié
Est parfois la seule chance qu'on a d'être aimé.


Introduction :



    Je me souviens encore, comme si c'était hier, de tes lâches mots que tu m'avais dit. Ton amitié que tu me portais était donc que du vent pour toi ? M'as tu prises pour une idiote ? Tu m'as fais du mal, beaucoup trop. Mon cœur se serre et mon humeur est mélancolique. Je t'avais tant rendu de services, je t'avais défendu, je t'avais aider, je t'ai rendu heureuse, et voilà donc ton remerciement ? Tu es une lâche, une traîtresse ! Jamais plus je ne pourrais te reparler. Tu m'as fais souffrir et ton pardon est impardonnable. L'amitié c'est sacré, tu l'as brisée, tu ne sais donc pas ce que cela signifie ? Tu t'es servie de moi comme tes autres prétendants. Pourquoi fais-tu cela ? Pourquoi tant de haine ? Rigole, oui moque-toi, part, oui, va t'en ! Je ne veux plus te revoir ! Si nos chemins se croisent à nouveau, je te le ferais payer cher, peut-être même ta vie. Aller va, tu n'en vaux pas la peine. Je ne gaspillerais pas plus ma salive pour toi. Pour ce que tu as fais. Je ne te connais pas, ou dû moins, je ne te connais plus.

First Part.



    Je me réveille d'un sursaut. Ce cauchemar me hante depuis que ma sois disant amie ma brisé le cœur. Maintenant, je ne voulais plus d'amis. Même si j'étais la meneuse d'un clan. Le mot "Amitié" me donnait envie de vomir et me laissais entendre le sentiment d'abandon. Je ne connaissais plus ce mot mystérieux remplis de haine et de tristesse. Je sors hors de ma Tanière, je suis la première debout, comme les jours précédents. La pluie envahit le camp, comme la tristesse que je portes, depuis le jours où j'ai perdu ma meilleure amie, et toute confiance en moi. J'ai peur que mon clan me trahisse, et je ne vois pas d'un très bon œil ceux qui aimerais être mon ami. Non, jamais je n'accepterais plus l'amitié, ce mot m'était inconnu. Je ne fais plus confiance à personne, pas même à ma Lieutenante. Pourtant, Rêve Immortel était bel et bien ma demi-sœur que j'avais choisie. Quant-à ma famille, je ne leurs parlais plus, aucun signe de vie laissé de ma part. Je ne voudrais pas qu'ils en profitent pour me sautés à la gorge et me tué de sang-froid. Oui, j'étais méfiante maintenant. Je ne pouvais pas me permettre de faire la même erreur qu'autrefois. Je dois être digne de porter mon nom de meneuse ainsi que mon rang. Je dois être fière de moi au mieux de m'apitoyer sur mon sort juste pour cause, un triste souvenir du passé. Celui qui me hante depuis toujours. Je devais être forte. Mais cela était très difficile pour moi. Je devais avoir une amie pour me confier, mais seulement, est-ce que cela était vraiment possible ? Je ne voulais pas me faire avoir comme la fois où on s'est servie de moi. Si quelqu'un de vraiment convainquant m'inviterais à partager mes sombres malheurs du passés, peut-être que j'accepterais. Je dis bien peut-être.


Second Part.



    Je sors de mon camp en prévenant ma Lieutenante de mon absence. Je lui avais trouvé une excuse pour sortir du camp sans réveiller les soupçons. J'ai juste dis que je partais patrouiller seule. Mais ce n'est pas entre les frontières invisible que je vais aller, non, mais aux Quatre Chênes. Cet endroit était fais pour moi, pour me détendre sur ce léger vent d'automne. Seule, je pouvais réfléchir en paix. Je chasserais pendant le voyage afin de faire plus de provisions et afin de trouver mon excuse pour ma si longue absence. Je marche, mais lentement. Il fait un peu froid, mais j'entends déjà les proies sortir de leurs cachettes. J'en attrapes quelques unes. Deux musaraignes et un lapin, c'était peut-être pas grand chose, mais il y aurait plus de proies pour le soir, et donc, il en resterait plus pour le lendemain. J'enterre mes quelques proies attrapés, et je place une feuille sur mon tas afin de retrouver avec facilité l'endroit où se trouve mes proies. Je me dirige à présent vers les Quatre Chênes. La lenteur me prend encore, je me sens faible, mais je continue mon chemin jusqu'à ce que j'arrive à destination. Je m'assis à côté de l'un des chêne et je pense en fermant les yeux. Je réfléchis encore à mon erreur. J'avais fait confiance à quelqu'un qui n'en valait pas la peine. Mais, je n'étais pas la seule, les autres prétendants que cette chatte avait, s'étaient eux aussi fait avoir. Ils étaient tous tombés dans le panneau et ils étaient mécontents. Maintenant, il fallait que je me trouve une amie, une vraie, une qui ne me brisera pas le cœur, quelqu'un à qui me confier, quelqu'un qui me réconforterait quand je ne vais pas bien, une nouvelle meilleure amie. Mais qui ? Cette question ne serait peut-être pas résolue maintenant. Elle pouvait mettre du temps. J'ouvris les yeux et je regardais déjà autour de moi. Les Quatre Chênes étaient toujours là et je soupirais. Je devais me trouver une amie, même si je n'en avais pas vraiment envie. Ce n'était que pour mon bien. Un craquement de branche dans l'un des Quatre Chênes me fit sortir de mes mystérieuses pensées. Je regardais vers le haut et une ombre de chat inconnu se reflétait sur le tronc de l'arbre. Quelqu'un m'espionnait, j'en étais sure. Je fis un bond en me levant et je feulais le nouveau arrivant, prise de peur. Puis, je m'efforçais à me calmer et à me détendre pour prononcer quelques mots. Mon pelage qui s'était hérissé se lissa sur ma peau et mes oreilles rabattues en arrière était revenue se plantés vers l'avant. Quand j'eus pris un profond soupir, je m'élançais dans une conversation, si ce mystérieux chat me répondais :


« Qui es-tu ? Et que faisais-tu là haut ? Tu m'espionnais ? »

________________________
I'am Quiche Lorraine By Sun' =D

É.toile U.topique
Merci Bambi, c'est magnifique ♥️

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une amitié vient de se liée [PV : Souvenir Hanté]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Début avril 1997] Quand l’amitié vient vous heurter de plein fouet… [Neville]
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Devine d'où vient cette image?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des clans :: RPG :: Terres Libres :: Quatre Chênes-
Sauter vers: